Escalade sur les grandes parois des Dolomites

par Yoann FOULON
La partie centrale, une escalade bien aérienne

Yoann Foulon, ambassadeur Trangoworld, nous emmène avec lui faire de l’escalade dans les Dolomites en Italie.

Information pour préparer un séjour escalade dans les Dolomites

Date

Dimanche 22 juillet au samedi 29 juillet 2018

Lieu

Rendez-vous pour la sortie escalade au coeur des Big Walls dans les Dolomites :

Italie/ Dolomite/ Malga Cialpela/ Marmolada ; Civetta ; Tre Cime di laverado

Où dormir dans les Dolomites

La Civetta : Camping Civetta à Zoldo Alto

Pour la Marmolada : Camping à Malga Ciapela 10€ par personnes +10 euros par tente (22€ en haute saison) ou refuge Falier.

Les Tre Cime Di Laverado : Camping international de Cortina d’ampiezo

Topo d’escalade pour les Dolomites

Marmolada Parete Sud, M. Giordani Édition versante sud.

Tre Cime Di Laverado

Civetta

Escalade sur les grandes parois des Dolomites

Le premier jour nous avions comme objectif d’essayer à la Marmolada « Fortuna ». Sur le papier elle ne présente pas de très grande difficulté (6c max) mais d’après le récit de certains répétiteurs, son itinéraire et son engagement en font une voie bien difficile. Elle se grimpe en 2 jours avec un bivouac sur la vire du poisson. Nous voulions d’ailleurs finir le deuxième jour par la fin d’ « Attraversio del pesce » voie que nous avions gravit jusqu’au bivouac il y a deux ans.

Nous avons mis le réveil à 5h du matin. Le petit déjeuné est vite englouti et nous entamons la marche d’approche. Pour ma part je ne me sens pas bien, depuis notre arrivé la veille je ressens une sorte de grosse peine. Ma chérie et mon fils me manque cruellement, je me sens si loin d’eux…  Je me sens également très fatigué, faut dire que les nombreux essais des semaines passés dans mes durs projets (Hélix au Pic st loup et Babel à Glandasse) couplés aux grosses doses d’entrainement sur le pan à la maison m’ont bien exténués.

Au fur à mesure de la marche mes doutes sur mon envie d’engagement ainsi que sur mes capacités physiques et cognitives ne font qu’augmenter, jusqu’au moment ou je craque « Henri, aujourd’hui je ne peux pas… » et je fonds en larme. J’ai une chance incroyable, celle d’avoir un compagnon de cordé qui est bien plus que cela, c’est un ami qui me comprend et qui accepte sans négociation la retraite (avant même la bataille). Il me réconforte et m’assure que c’est normal, que cela arrive à tous les grimpeurs.

Les tre cime di laverado au petit matin lors de la session escalade dans les Dolomites
Les tre cime – escalade dans les Dolomites

Tofane di rozez

Arrivés à la voiture Henri me propose soit de laisser passer une journée pour se reposer soit d’essayer une voie ailleurs plus « facile ».  Je cède pour la deuxième option. Nous avons repérer un joli sommet qui s’appelle le « Tofane di rozez ». Cela fait une grande paroi très raide qui est parcourue par plusieurs bels itinéraires. Au parking nous en choisissons deux : une assez courte et une « Sognando l’aurora »  qui elle est plus dure et nettement plus longue et un peu plus dure. A cet instant je me sens encore un peu timoré et je penche pour l’option plus facile. Mais comme les deux voies démarrent au même endroit nous nous laissons la marche d’approche pour prendre la décision.

L’approche est vraiment très agréable, nous commençons dans une belle forêt de sapin pour déboucher dans des zones plus ouvertes avec l’immense face au dessus de nous. Cette marche me fait du bien, je retrouve petit à petit le moral. Une fois au pied je propose alors à Henri de partir dans la voie la plus dure et la plus longue (merci beaucoup à lui pour cette souplesse).

Le Tofana di Rozes lors de la session escalade dans les Dolomites
Le Tofana di Rozes – Escalade dans les Dolomites

Sommet du Tofana di rozesSognando l’aurora

Nous partons donc dans « Sognando l’aurora » 600m 7b+max 7aobl. Les quatre premières longueurs se déroulent sur un rocher très compact. L’escalade est très agréable mais les protections sont peu nombreuses et il est difficile de compléter l’équipement en place.

Ensuite nous passons dans le raide de la paroi et le rocher n’est pas irréprochable, il faut grimper avec plus de précaution et s’assurer que chaque prise tiendra notre poids. Heureusement l’équipement se fait un peu plus complet (par endroit). Les longueurs sont très aériennes et quelques unes passent par des toits plutôt impressionnant.

L’enchaînement des longueurs se passe très bien et à ma grande surprise j’enchaîne tout à vu, avec tout de même un bon combat sur le dernier 7b+.

Vers 19h30 nous sortons la voie. Je suis super content que nous l’ayons réussit surtout avec un tel début de journée. C’est fou. C’est vraiment une très belle voie qui demande de l’endurance mais aussi une bonne vigilance sur la qualité du rocher. Car même si il y a des zones très compactes avec du caillou magnifique. Il y a aussi pas mal de zones scabreuses avec une grimpe bien obligatoire.

La longue descente termine de nous achever. A la voiture, comme à notre grande habitude nous nous ruons vers la nourriture comme des gaulois. Puis une fois nos estomacs bien remplis nous rentrons dans la tente sur le toit de la voiture pour une bonne nuit de sommeil.

Après cette première journée nous nous sommes octroyés une journée farniente. Nous avons fait un peu de tourisme à Cortina puis nous sommes allés nous installer dans un camping.

1er longeur de Sognando l
Sognando l’aurora – escalade dans les Dolomites

Brandler-Hasse

La météo semble bonne pour le lendemain. Nous prévoyons donc d’aller faire une voie d’escalade sur la Cima Grande qui s’appelle la « Brandler-Hasse, 500m, 7bmax 6b obl ».

Le réveil nous sort du sac de couchage à 05h et nous prenons la petite route sinueuse jusqu’au parking des Tre Cime di Laverado. La vue y est magnifique, surtout avec les couleurs du lever du jour.

J’aime bien les Tre Cime, on bénéficie directement d’un beau panorama sur les Dolomites et l’approche est très facile. Trente minutes de marche quasi à plat nous mènent au départ de notre voie.

Des Italiens sont déjà au pied. Henri discute un peu avec eux et leur fait comprendre qu’on aimerait grimper vite… et finalement ils nous laissent passer devant. Cela me met un peu la pression, il faut assurer maintenant ! C’est moi qui attaque et j’essaie d’être rapide pour ne pas faire attendre nos collègues. Finalement nous grimpons assez vite les premières longueurs et prenons de l’avance sur eux. L’escalade n’est pas très engagée, cependant le rocher n’est pas si bon et il faut être vigilant sur le choix des prises.

Après quelques longueurs dans le 6 nous arrivons rapidement sur une terrasse au pied des vraies difficultés. La longueur suivante est un long 7b de 50m pas simple à gérer du point de vu tirage. La ligne suit le cheminement d’un dièdre déversant autant impressionnant à regarder qu’à escalader. Le gaz se fait bien ressentir.

Nous entendons depuis quelques temps un hélicoptère qui fait des allers-retours entre la Cima Grande et la Cima Ovest.

Les toits de la Brandler-hasse lors de la sesssion escalade dans les Dolomites
Brandler-hasse – Escalade dans les Dolomites

Manque d’équipement

Suivant le 7b, un 7a puis un 6c+ continuent de nous faire passer les gros dévers de la paroi. L’équipement est déjà en place et il n’y a pas besoin de rajouter des coinceurs. Il y a beaucoup de pitons mais tous ne sont pas en parfaite état…

La fin est moins équipée et demande de rajouter quelques coinceurs. On trouve quelques passages de bon rocher.

Nous sortons de la voie à 14h45, nous avons été plutôt très rapide pour grimper ces 500m.

La descente est commune avec les autres voies de la Cima Grande et nous croisons d’autres grimpeurs qui nous racontent une histoire, qui a pour moi cassée un Mythe de l’alpinisme : « Nous voulions faire une voie sur la face ouest mais au pied de la voie le légendaire Alpiniste Reinold Messner a débarqué en hélicoptère avec ses clients et à décrété que la voie lui était réservée. Ensuite l’hélicoptère est venu les récupérer au sommet de la voie ». C’est pour cette raison que nous entendions l’hélicoptère ce matin.

La Cima Grande lors du trip escalade dans les Dolomites
Grimpe dans les derniers mètres très raides – escalade dans les Dolomites

En descendant nous constatons que le même hélico à poser ces « grimpeurs » au bar du parking avant de redécoller pour les ramener dans leurs palaces… C’est fou, se « réserver » une voie pour ses clients c’est moche. Car peu importe que ce soit Mr Messner, la montagne ne lui appartient pas et en plus se faire déposer en hélico, c’est vraiment transformer la montagne en une grosse industrie… ou va le monde ?!

Pour le reste de la semaine nous n’avons pas eu de chance côté météo. Nous voulions essayer « Captain sky hook » à la Civetta mais les orages nous en ont dissuadés.

Nous reviendrons !

 Dans la tente de toit Naïtup lors du trip escalade dans les Dolomites
Le repos bien mérité – escalade dans les Dolomites

Matériel utilisé lors de la session escalade dans les Dolomites

Vêtements utilisés lors de la session escalade dans les Dolomites

CATÉGORIENOM DU MODÈLEMARQUEPOURQUOI AVOIR FAIT LE CHOIX DE CE MODÈLE AU DÉPARTEST CE QUE CE CHOIX A RÉPONDU À CETTE EXPÉRIENCE RACONTÉ DANS CE TRIP ESCALADE DANS LES DOLOMITESSI C’ÉTAIT À REFAIRE
PANTALON LÉGERGhawdexTRANGOWORLD  Léger, et très élastique il permet une bonne aisance des mouvements  Oui, la coupe ajustée permet de bien voir ses pieds.Très agrèable, aucune gêne.
TEE-SHIRT TRANGOWORLDLéger et agréable au touchéouiA refaire
TEE-SHIRT MANCHE LONGUE VAUDEGrande ouverture et très respirantouiA refaire
DOUDOUNETrx2 750TRANGOWORLDChaud et légerOuiParfait pour l’été
COUPE VENT SOFTSHELL VESTE BORAUTRANGOWORLDCoupe vent hyper légerouiA garder
CHAUSSURESBormioTRANGOWORLD  Chaussures robuste et légèreTrès confortable, un peu grosse au baudrier  A refaire

Équipement utilisé pour le bivouac lors de la session escalade dans les Dolomites

CATÉGORIENOM DU MODÈLEMARQUEPOURQUOI AVOIR FAIT LE CHOIX DE CE MODÈLE AU DÉPARTEST CE QUE CE CHOIX A RÉPONDU À CETTE EXPÉRIENCE RACONTÉ DANS CE ROADBOOKSI C’ÉTAIT À REFAIRE
SAC DE COUCHAGE  Xero 550MOUTAIN EQUIPMENT  Léger et compact  OuiTrop chaud pour cette période
MATELAS LÉGER  Prolite plusTHERMAREST  Ultra léger et ultra compact  Prend peu de place  A refaire
RÉCHAUD  Optimuscrux lite  Légèreté  Oui, Parfait pour des courses ou le poids est un élément important pour la réussite de la course  Très bien

Matériel d’escalade utilisé lors de la session escalade dans les Dolomites

CATÉGORIENOM DU MODÈLEMARQUEPOURQUOI AVOIR FAIT LE CHOIX DE CE MODÈLE AU DÉPARTEST CE QUE CE CHOIX A RÉPONDU À CETTE EXPÉRIENCE RACONTÉ DANS CE ROADBOOKSI C’ÉTAIT À REFAIRE
HARNAIS  EllipseBéal Léger et souple agrèable.  A refaire
MOUSQUETONS  Attache 3DPETZL  Forme poire de taille moyenne. Model léger  Oui, le seul point négatif est sa visserie qui a tendance a s’ouvrir facilement.  A refaire
CORDE À DOUBLE 60M  Cobra II 60m Golden dry unicoreBÉAL  Robustesse  Oui, mais diamètre plus gros que celle avec le traitement drycover  Une valeur sûre
CORDE À DOUBLE 50M  Cobra II 50m Drycover unicoreBÉAL  Fine et fluide  Oui, très bonne fluidité  Au top
BLOQUEURMicrotractionPETZLPour hisser le sacLéger avec un bon rendementJ’ai pas trouvé mieux
SAC À DOS D’APPROCHESki tour 40LTRANGOWORLDConfortable et un litrage adaptéOuitrès confortable et bien fonctionnel
SAC DE HISSAGEStuby haule bagBLACK DIAMONDRésistantOui, mais les attache ne sont pas simple à déclipperLe Métolus est plus pratique.
CORDE DE HISSAGETrail lineBEALCorde fine en dynemaTrès bien et bonne résistanceA garder
FRONTALE  Tikka R+PETZL  Bon éclairage et différents modes d’éclairage (puissance)  Oui, et bonne autonomie  A refaire
DÉGAINES  AngePETZL  légèreté  Oui  Au top
ASSUREUR  ReversoPETZL  Assurage du leader et du second avec corde à double  Oui  A refaire
SANGLE  Fin anneau 60PETZL  Pratique pour rallonger les points de protections (spits, pitons, coinceurs…)  Oui  A refaire
SANGLE  Fin anneau 120PETZL  Pratique pour faire des relais  Oui  A refaire
SANGLEFin anneau 180PETZLBien pour trianguler 3 pointsouiA refaire
CASQUE  SirrocoPETZL  Légèreté  Oui, et très bonne tenue sur la tête, le clip aimanté permet une mise rapide du casque même avec des gants 

Matériel d’escalade utilisé (2) lors de la session escalade dans les Dolomites

COINCEURS MÉCANIQUESCamalot C4BLACK DIAMONDStabilité, maniabilitéOui, une base bien sûreOn ne change pas.
COINCEUR MÉCANIQUES MICROAlienALIEN CAMTête étroite, elle entre bien dans les petits trousUn petit peu trop souple à mon goût.Pas mieux
COINCEURS CABLÉSWall nutDMMLe creux de la tête apporte un peu plus de tenueOuiAu top
      
CHAUSSON CONFORTABLEKatana vsLA SPORTIVAChaussons confortableouije garde
CHAUSSONS TECHNIQUESInstinct vsSCARPATechnique et confortablePrécisoui

Laisser un commentaire