Sortie Alpinisme à la Combe Maudite dans les Alpes avec le CAF, Club Alpin Français

par Expérience Outdoor

Victor MICHEL nous partage son expérience de sa sortie alpinisme pour débutant
Caracté-1 sortie alpinisme

Présentation de la sortie alpinisme pour débutant

Informations principales

  • Date de la sortie alpinisme

26 et 27 juillet 2017

  • Lieu de la sortie alpinisme

Point de départ: Courmayeur (Italie, Val d’Aoste)
Arrivés en voiture par le col du petit Saint-Bernard (depuis Bourg St Maurice). Retour vers Chamonix par le tunnel du Mont-Blanc. Il existe des navettes Chamonix-Courmayeur pour 15 euros.

Carte générale du parcours en rouge, sortie alpinisme

Carte générale du parcours en rouge

  • Participants à cette sortie

Le groupe Espoir alpinisme du CAF de Haute-Savoie, encadré par Philippe Batoux. Ce groupe a pour vocation de former de jeunes alpinistes encadrant.
La formation est constituée de plusieurs sorties de plusieurs jours autour de l’escalade libre et artificielle, mixte ou rocheuse, la cascade de glace et la goulotte. Elle dure 2 ans et se termine sur une expédition sponsorisé dans des massifs lointains.
Le groupe est constitué de Mathilde Henry, Corentin Gonzalez, Stanislas Venard, Léa Marin, Guillaume Courias et Victor Michel.

Informations concernant le séjour sur les lieux

  • Où dormir

–  Nombreux campings dans le Val Vény et le Val Ferret autour de Courmayeur.
–  Nombreux campings également du côté Chamonix, vers les Bossons.
–  Étant arrivés tard, le sas de la cabane du parking du téléphérique Skyway, près de Courmayeur, nous a suffit.

  • Où se restaurer/où se réapprovisionner sur les lieux

– Bourg Saint Maurice : 2 grands supermarchés avec tout ce qu’il faut.
– Courmayeur : Un carrefour express et de nombreux restaurants. A noter que le départ du téléphérique Skyway n’est pas dans Courmayeur même mais à Entrèves, juste à la sortie du tunnel du Mont-Blanc.
– Chamonix : Des petits supermarchés et de nombreux bars et restaurants.

  •  Caractéristiques (falaise, massif…)

Le massif de Chamonix est connu pour le Mont-Blanc, ses grands glaciers et les nombreux téléphériques qui permettent un accès rapide à la haute montagne (Aiguille du Midi, Plan de l’aiguille, Pointe Helbronner, Aiguille des grands Montets, Brevent, Montenvers). L’aller retour à la pointe Helbronner par le téléphèrique Skyway constitue déjà à lui seul un joli voyage en haute montagne. Le téléphérique du côté italien est plus agréable, plus récent, panoramique, souvent moins fréquenté et moins cher que la montée à l’aiguille du midi côté français.
Dans tous les cas, pour accéder à la Combe maudite, il est beaucoup plus court de passer par le côté italien. Le prix est de 48 euros pour l’aller retour (60 euros pour l’aiguille du midi).- La Combe maudite est réputée pour son cadre sauvage, parfois austère, dans un recoin du glacier de la vallée blanche. Elle est également réputée pour les escalades dans les contreforts du Mont-Blanc du Tacul dans un granite exceptionnel, notamment au célèbre Grand Capucin (voir la première partie du film Au-delà des Cimes, de Catherine Destivelle). L’accès en aller retour à la journée constitue en soi un course magnifique et adaptée aux alpinistes débutants (attention aux grosses crevasses).
Caracté-3 sortie alpinismeCe granite est très compact et forme de grands blocs séparés par des fissures et des cheminées qui donnent parfois l’impression de se déplacer dans des labyrinthes de roche. La grimpe en traditionnel exclusivement sur friends est très adaptée. Certaines voies passent néanmoins sur des dalles compactes. Il y a généralement alors quelques spits.
Les voies sont plutôt dans le 6, et les voies normales sont parfois en 5 (voie Lepiney au Trident du Tacul). Finalement, les voies les plus réputées sont dans le 7, notamment dans la face du Grand Capucin ou Intouchables, dans le trident du Tacul.

  • Bibliographie

Mont-Blanc Super Crack de Lamberto Camurri et ‎Giovanni Bassanini. Voies dures (6c – 7a) mais bien expliquées dans tout le massif du Mont-Blanc et notamment pas mal dans la Combe Maudite. Tout en fissure sur friends.
Caracté-4 sortie alpinismeCamptocamp.org Site de topos en ligne. Les voies sont moins bien présentées mais il y en a plus et on peut avoir les avis des autres internautes et les conditions.

Récit : Échappée dans la Combe Maudite (Groupe espoir CAF 74)

Mercredi 26 juillet

Préparation pour rejoindre le guide

Nous sommes réveillé par les premiers Camping-car du matin. L’air est frais, il ne fait pas si beau : le ciel est tout gris. Peu importe, il faut quand même qu’on se lève. Le guide arrive dans une heure et il faudra alors qu’on soit près. On grignote dans nos duvets. On a pas envie d’en sortir. Et dire que ce soir nous dormons sur le glacier, 2000 mètres plus haut. Quelle température fera-t-il ? C’est alors que les sommets au dessus se dégagent, et on aperçoit la couche de neige qui s’est installée, à peine au dessus de 3000 mètres. Nous sommes censés grimper aujourd’hui, dans du dur qui plus est…
Philippe, notre guide, n’a pas l’air gêné plus que ça par cette météo. Nous partons pour le glacier. Pas de queue pour le téléphérique Skyway. Il faut dire aussi qu’il est tôt. Et que la pointe Helbronner est dans les nuages. Seuls quelques alpinistes motivés sont présents. La montée par ce téléphérique est rapide et agréable. Nous passons vite de l’automne à l’hiver. Le vent souffle fort au sommet et nous avons du mal à lever la tête sans avoir le goût de la neige fraîche sur le visage. Nous nous équipons le plus rapidement possible, chacun dans notre bulle de blizzard.

Le ciel se dégage sur la vallée blanche, sortie alpinisme

Le ciel se dégage sur la vallée blanche

La marche nous réchauffe, d’autant plus que rapidement le rideau de nuages s’ouvre et le spectacle que nous offre la montagne alors nous fait oublier le froid et le vent. Nous nous laissons porter, un pas après l’autre, sur ce nuage blanc où nos pieds enfoncent de bien quinze centimètres.

La Combe Maudite, sortie alpinisme

La Combe Maudite

Installation du campement

Une petite heure plus tard. Nous posons nos sacs à dos pleins au pieds du grand capucin, au milieu du désert blanc de la combe maudite. Ensuite, nous entamons le travail de terrassement, la construction de murs pour parer le vent et le montage des tentes. Nous prenons certaines précautions pour éviter que les tentes s’envolent et qu’on se voit courir  derrière au milieu de la vallée blanche. Les sardines sont enfouies dans la neige tassée, tels de petits corps morts.

Campement sur la Combe Maudite, sortie alpinisme

Campement sur la Combe Maudite

Une fois le campement installé, nous mangeons un coup puis nous nous décidons à aller voir vers le trident du Tacul si la grimpe est possible. Il fait toujours froid et les rafales de vents n’améliorent pas les choses.

Le granite caractéristique du Trident du Tacul, sortie alpinisme

Le granite caractéristique du Trident du Tacul

Le seul changement en notre faveur est le soleil qui est bien présent. Nous passons au pieds de ces tours de granite, gendarmes du Mont-Blanc du Tacul, qui paraissent de plus en plus hautes au fur et à mesure qu’on s’en rapprochent, raides, élégantes, élancées et… Verglacées. Les conditions étant donc toutes rassemblées, nous décidons de nous lancer dans Week-end en Transylvanie.

Escalade au milieu des glaciers

 Du 6a/b. La voie est praticable et abritée du vent, chacune des longueurs nous force à batailler, chacune dans son style. D’abord des petites fissures verglacées, puis un dièdre en opposition, une dalle sans prises à traverser, une cheminée enneigée cachée dans la paroi. La pose des coinceurs est facile au vu du nombre de fissures. Et cela s’avère dans certains cas très rassurant.

Dans la 2e longueur, sortie alpinisme

Dans la 2e longueur

De l’escalade aventure qui s’arrêtera au bout de quelques longueurs car il est tard et certaines parties supérieures sont trop verglacées.

Un peu de sport dans la dernière longueur de la journée, sortie alpinisme

Un peu de sport dans la dernière longueur de la journée

Après quelques rappels et une aventure de spéléologie en crevasse pour récupérer un appareil photo, nous rentrons aux tentes avec le soleil du soir.

Une escalade verticale, sortie alpinisme

Une escalade verticale

La soirée est fraîche et se déroulera dans les duvets principalement, le seul endroit où l’on peut rester confort sans bouger. Les excursions à l’extérieur nécessitent de remettre les grosses chaussures d’alpinisme, de remettre les mains dans la neige, mais sont récompensées par les vues magnifiques du soleil couchant. Les conditions devraient être meilleures demain. Nous mettons un réveil à 5h pour aller en direction de la pointe Adolphe Rey.

Jeudi 27 juillet

5h : Le réveil sonne, les rafales couchent régulièrement la tente. Personne n’a envie de pointer son nez dehors. Après un temps, nous nous réveillons à nouveau. Quelqu’un se motive pour sortir la tête de la tente. Brouillard. On se rendort.
6h : Toujours pas beau. Emmitouflés dans les duvets, sur le sol humide de la tente, on ouvre parfois un œil pour remarquer que la tente est toujours à l’ombre des nuages, puis le toit de la tente descend soudain de 30 cm en claquant. On se rendort.

Pas de beau temps en perspective, sortie alpinisme

Pas de beau temps en perspective

7h : Quelques percées lumineuses atteignent la tente, furtivement. Il fait peut-être beau dehors ? Cette once de motivation nous fait nous lever. Un petit bol de muesli pour se donner des forces, puis on sort. Le brouillard est encore bien présent. Des bourrasques se propagent sur l’étendue gelée. Il fait froid et notre espoir de grimper au chaud au soleil aujourd’hui se fait mince.
8h : Après de longues réflexions, nous décidons de repartir pour grimper plus bas ou dans un endroit moins venté. Nous désinstallons les tentes, récupérons les bâtons qui servaient de piquets et laissons derrière nous notre spot avec ces tours granitiques austères… Qui commencent à prendre le soleil quand même ! Pas de regrets, de toute façon le vent fait toujours des caprices.
Nous remontons au milieu des volutes de nuages, le paysage est toujours aussi beau. A mesure que nous avançons, nos muscles consomment de l’énergie et notre corps se réchauffe. Nous avons presque trop chaud lorsque nous arrivons au milieu des touristes italiens à la pointe Helbronner. Nous descendons avec en tête la perspectives d’autres escalades… Ce n’est pas fini.

Conclusion de cette sortie alpinisme pour débutant

La Combe maudite, c’est beau, c’est grand, mais c’est exigeant ! En effet, les escalades y sont dures et les conditions pas toujours favorables. Cela reste cependant un endroit exceptionnel pour l’escalade rocheuse comme pour la randonnée glaciaire. Le bivouac y est faisable car le terrain est plat, il ne faut pas oublier un bon duvet et/ou une bonne tente. Certains disent que quand il fait chaud et qu’il n’y a pas de vent on peut rester dehors sans devenir bleu. Le site est assez fréquenté. Nous étions deux groupes à camper. Il est également possible d’y faire des courses plus alpines comme la traversée des aiguilles du diable au Mont-Blanc du Tacul, l’arête Kuffner au Mont Maudit ou des voies neigeuse à la Tout Ronde en tout début de saison.
La suite du voyage se déroulera finalement au plan de l’aiguille, premier tronçon du téléphérique de l’aiguille du Midi, pour de l’escalade au chaud sur le pilier rouge de l’aiguille de Blaitière et l’aiguille du Peigne.
Juste ici Lien VIDEO de la sortie alpinisme.
Venez suivre le groupe espoir sur Facebook.

Matériel utilisé pour cette sortie alpinisme pour débutant

Matériel d’alpinisme utilisé pour cette sortie alpinisme

CATÉGORIE NOM DU MODÈLE  MARQUE POURQUOI AVOIR FAIT LE CHOIX DE CE MODÈLE AU DÉPART EST CE QUE CE CHOIX A RÉPONDU À CETTE EXPÉRIENCE RACONTÉ DANS CE ROADBOOK  SI C’ÉTAIT À  REFAIRE
PIOLET Air Tech GRIVEL Polyvalence Le piolet a peu servit Un piolet droit aurait suffit
CRAMPONS Vasak leverlock PETZL Polyvalence La marche glaciaire était peu raide dans de la neige poudreuse. Des crampons 10 pointes ou des crampons en aluminium aurait suffi
CHAUSSURES Mont-Blanc GTX SCARPA Rigides (accepte crampons), bonne qualité ; Bonnes chaussures contre le froid. Bien pour la marche glaciaire, mais un peu lourd et trop rigide. Il existe des chaussures cramponnables plus légères et souples. Bien utile notamment lorsqu’on doit les mettre dans notre sac.
BAUDRIER Ophir 3 MAMMUT Léger, 4 portes matériel,Bon marché Convenable Baudrier tout à fait adapté
DÉGAINES Ancien lime forg pack ? * Bleu et orange CLIMBING TECHNOLOGY Rapport Poids/Prix Bonne prise de mains. Poids raisonnable. * 2 tailles différentes Je prendrais les mêmes. Peut être des plus légères encore, sans affecter la prise du mousquetons (pas de trop petits mousquetons)
CORDE Cobra unicore BEAL Taille, polyvalence On a pris 2 brins de 50 m. C’est la bonne longueur pour descendre en rappels dans la voie. Corde tout à fait adaptée
CASQUE Elios PETZL Rapport Poids/Prix Casque léger et résistant Il existe des casques plus léger, mais plus cher et parfois moins résistants
COINCEURS À CAMES Camalots BLACK DIAMOND Qualité Réputation Ergonomie Faciles à poser, 1/1 chute retenue Il existe des friends très proches et moins chers (DMM)
COINCEURS Cablés simple DMM Qualité/Prix Ils ont fait leur job Pas de changement envisagé
SANGLES Sangles fines DMM Prix et largeur Les sangles fines sont plus simple à manier que les larges, mais moins résistantes Sangles à changer régulièrement

Matériel divers utilisé pour cette sortie alpinisme

DUVET Alpine LTK 800 MILLET Légèreté Très léger dans le sac Trop froid. Un duvet plus lourd mais plus chaud aurait été plus adapté.
FRONTALE Tikka PETZL Rapport Qualité/Prix Bien pour ce qu’on a eu à faire. Oxydation du boîtier à piles. Il existe des frontales fiables à moins de 10 euros.
TENTE VE 25 THE NORTH FACE Tente d’expédition Chaud (différence notable par rapport à l’autre). Les alcoves sont bien pensées. Très lourde et volumineuse. La tente est chère mais une tente chaude est vraiment confortable dans ce cas. Éviter le portage.
TENTE ? ? Tente 4 saisons, assez chaude Moins chaude que l’autre tente, plus légère La 1ère tente est plus adaptée
SAC À DOS Prolighter 38+ MILLET Polyvalence;Alpinisme (porte matériel, forme épurée) Sac assez confortable, de bonne contenance. Je le garde, mais un sac plus petit est nécessaire pour grimper confortablement
RÉCHAUD 1,5L MSR Rapidité de cuisson, contenance Cuisson très rapide, parfois trop. Il est difficile de chauffer de l’eau sans qu’elle bout Réchaud au top
TAPIS DE SOL Mousse QUECHUA Prix et Poids Un peu encombrant mais très léger, isole moins que des vrais matelas Pour avoir un sac plus compact, on peut utiliser des autogonflants. Des petits matelas sont plus lourds, plus chers, mais peuvent être justifié dans ce cas.

Vêtements utilisés pour cette sortie alpinisme

TEE-SHIRT QUECHUA Anti transpiration Satisfait Pas de changement envisagé
POLAIRE QUECHUA Qualité/Prix Satisfait Pas de changement envisagé
VESTE ALPINISME Alpinism light SIMOND Qualité/Prix Veste d’alpinisme pas chère et bien suffisante. Un peu fragile (petit trou en la rappant sur le rocher) Un veste un peu plus solide et de meilleure qualité à sans doute une meilleure durabilité
BONNET Ça tiens chaud, c’est pas lourd, c’est inévitable. Prenez en toujours un !
CHAUSSETTES Forclaz QUECHUA Prix Je ne suis pas difficile en chaussettes. Celles-ci vont très bien. Des chaussettes qui sentent bon, ça existent ?
PANTALON Pant Alpinism SIMOND Qualité/Prix Un peu chaud parfois, mais ça évite de devoir changer quand il fait froid. Bonnes sensations Tout à fait satisfait

0 commentaire

evelyne 15 novembre 2017 - 19 h 41 min

Génial, ce récit nous fait tous rêver…J’adore ! Evelyne

Répondre

Laisser un commentaire